Les Chants du crépuscule

//Les Chants du crépuscule
  • portrait-victor-hugo-delpech

Les Chants du crépuscule de Victor Hugo


portrait-victor-hugoLes Chants du crépuscule : Les quelques vers placés en tête de ce volume indiquent la pensée qu’il contient. Le prélude explique les chants.
Tout aujourd’hui, dans les idées comme dans les choses, dans la société comme dans l’individu, est à l’état de crépuscule. De quelle nature est ce crépuscule ? de quoi sera-t-il suivi ? Question immense, la plus haute de toutes celles qui s’agitent confusément dans ce siècle où un point d’interrogation se dresse a la fin de tout. La société attend que ce qui est à l’horizon s’allume tout-à-fait ou s’éteigne complètement. Il n’y a rien de plus à dire.

  1. Préface
  2. Prélude : Les Chants du crépuscule
  3. Dicté après Juillet 1830
  4. A la colonne
  5. Hymne
  6. Noces et festins
  7. Napoléon II
  8. Sur le bal de l’Hôtel de Ville
  9. Ô Dieux ! si vous avez la France sous vos ailes
  10. A Canaris
  11. Seule au pied de la tour d’où sort la voix du maître
  12. A l’homme qui a livré une femme
  13. A Monsieur Le D. D’O
  14. A Canaris II
  15. Il n’avait pas vingt ans
  16. Oh ! n’insultez jamais une femme qui tombe
  17. Conseil
  18. Le grand homme vaincu peut perdre en un instant
  19. A Alphonse Rabbe
  20. Envoi des feuilles d’automne
  21. Anacréon, poète aux ondes érotiques

Les Chants du Crépuscule n’étaient pas un titre heureux. Plus d’un critique s’est demandé, en souriant, de quel crépuscule il s’agissait donc, et si ce n’était point, par hasard, celui d’un astre révéré. Mais non, la modestie ne se pousse pas si loin ; « ce qui a été la principale préoccupation de l’auteur, c’est cet étrange étal crépusculaire de l’âme et de la société dans le siècle où nous vivons… De là, dans ce livre, ces cris d’espoir mêlés hésitation, ces  chants   d’amour coupés de   plaintes,   cette sérénité pénétrée de tristesse, ces abattements qui se réjouissent tout à coup,… ces tumultes politiques contemplés avec calme, ces retours religieux de la place publique à la famille…» Bibliothèque universelle: revue suisse et étrangère, nouvelle période – Bibliothèque universelle, 1837.

2018-05-18T09:43:16+00:00 Catégories : Les Chants du crépuscule|0 commentaire